Chiens Saint-Bernard

Depuis la fin du XVIIe siècle, les Augustins du Grand Saint-Bernard élèvent les chiens qui portent le nom de leur région. Cette tradition est encore entretenue de nos jours dans l’hospice et la Fondation Barry à Martigny. On peut se rendre tout l’été au Grand Saint-Bernard pour voir les chiens. Les randonnées en compagnie des Saint-Bernard constituent un moment fort inoubliable. Le Saint-Bernard s’est fait connaître en particulier pour ses qualités de chien d’avalanche. On raconte que le plus fameux d’entre eux, le légendaire Barry, a sauvé la vie de plus d’une quarantaine de personnes.

Lieu
3 Activités
Col du Grand-St-Bernard
Pays du St-Bernard Pays du St-Bernard Suisse
L’hospice au sommet du Col du Grand-St-Bernard à 2469m d’altitude a été fondé au XIe siècle pour offrir un refuge aux voyageurs et pèlerins. Dès le milieu du XVIIe siècle, les moines s’entourèrent de grands chiens de type montagne destinés à la garde et à la défense. La présence de ces chiens à l’hospice du Grand-St-Bernard est attestée par des documents datant de 1695 et par une note dans les actes de l’hospice de l’an 1707. Bientôt ces chiens furent utilisés pour accompagner les voyageurs et surtout pour retrouver et sauver ceux qui s’étaient égarés dans la neige et le brouillard. Aujourd’hui, le chenil principal, celui de la Fondation Barry, se trouve à Martigny. Cependant, chaque été, certains chiens retournent sur leur lieu d’origine au Col du Grand-St-Bernard. Col du Grand-St-Bernard
Pays du St-Bernard
Pays du St-Bernard

Col du Grand-St-Bernard

L’hospice au sommet du Col du Grand-St-Bernard à 2469m d’altitude a été fondé au XIe siècle pour offrir un refuge aux voyageurs et pèlerins. Dès le milieu du XVIIe siècle, les moines s’entourèrent de grands chiens de type montagne destinés à la garde et à la défense. La présence de ces chiens à l’hospice du Grand-St-Bernard est attestée par des documents datant de 1695 et par une note dans les actes de l’hospice de l’an 1707. Bientôt ces chiens furent utilisés pour accompagner les voyageurs et surtout pour retrouver et sauver ceux qui s’étaient égarés dans la neige et le brouillard. Aujourd’hui, le chenil principal, celui de la Fondation Barry, se trouve à Martigny. Cependant, chaque été, certains chiens retournent sur leur lieu d’origine au Col du Grand-St-Bernard.