Préparer un pain de seigle

En Valais, on cultive le seigle depuis des siècles. Il a trouvé ici des conditions propices: un terrain montagneux, une situation en hauteur et des températures extrêmes. A partir de leur seigle, les Valaisans produisent un pain succulent. Autrefois, dans les villages valaisans, on n’allumait le four à pain commun que deux à trois fois l’an. Il fallait ensuite enfourner du pain qui se conserverait plusieurs mois: l’inoubliable pain de seigle valaisan. Toutefois, seul celui qui fait lui-même son pain suivant les instructions d’un initié en pénètre le vrai secret.

Pain de seigle ancestral dans le Val d’Anniviers
Grimentz Val d'Anniviers Suisse
Dans le Val d'Anniviers, les gens étaient nomades, ils partageaient leur année entre la plaine où ils cultivaient la vigne, et la montagne où ils récoltaient les céréales et faisaient paître le bétail sur l’alpe. Parmi eux, les Grimenzards confectionnaient le pain de seigle; ce dernier qui se conserve mieux que le pain blanc, devenait toutefois dur comme de la pierre au bout de 3 mois. C’est pourquoi, ils le coupaient alors à la hache et le trempaient dans la soupe pour pouvoir le manger. Contrairement au pain confectionné par leurs voisins de St-Luc, la recette de la pâte à pain de seigle de Grimentz n’a pas comme ingrédient la pomme de terre. Aujourd’hui, il est possible de fabriquer du pain de seigle de ses propres mains. Pain de seigle ancestral dans le Val d’Anniviers
Grimentz
Grimentz

Pain de seigle ancestral dans le Val d’Anniviers

Dans le Val d'Anniviers, les gens étaient nomades, ils partageaient leur année entre la plaine où ils cultivaient la vigne, et la montagne où ils récoltaient les céréales et faisaient paître le bétail sur l’alpe. Parmi eux, les Grimenzards confectionnaient le pain de seigle; ce dernier qui se conserve mieux que le pain blanc, devenait toutefois dur comme de la pierre au bout de 3 mois. C’est pourquoi, ils le coupaient alors à la hache et le trempaient dans la soupe pour pouvoir le manger. Contrairement au pain confectionné par leurs voisins de St-Luc, la recette de la pâte à pain de seigle de Grimentz n’a pas comme ingrédient la pomme de terre. Aujourd’hui, il est possible de fabriquer du pain de seigle de ses propres mains.

Sur inscription.