Sur deux lattes au paradis

A 40 km au sud de Sion, tout au fond du Val d’Hérens, se trouve Arolla.

 

Ceux qui grandissent ici voient surtout de la neige et des montagnes. Rien d’étonnant, donc, au fait que Dédé Anzévui soit devenu guide de montagne. Et pourtant, son rapport à la montagne a quelque chose d’un peu particulier comparé à celui des autres.

La Cabane des Dix, au-dessus d'Arolla: À perte de vue, des glaciers et des sommets dépassant les 3000 m.

 

Le guide de montagne Dédé Anzévui est sur la terrasse. Derrière lui trône majestueusement le Mont Blanc de Cheilon. Avec ses 3870 mètres, c’est le plus haut sommet de la région.

hiver, Freeride, guide, Valais, Val d'Hérens

Calme et déterminé

D’un pas calme et déterminé, il avance avec la démarche assurée d’un chamois qui connaît la moindre pierre de ses montagnes.

Jusqu’à ce jour, ses projets restent une source d’inspiration pour les jeunes skieurs de l’extrême.

 

Pourtant, tout fier qu’il soit, Dédé sait aussi qu’il a eu beaucoup de chance dans la vie. Il en savoure d'autant plus l'instant présent.

A 62 ans, Dédé aime encore et toujours se faire entendre à l'amorce d'une descente. Dans une gerbe de neige poudreuse, un cri de joie et de plaisir purs retentit le long des parois rocheuses.

 
Arolla, hiver, Apéro, Valais, Val d'Hérens
Apéro à 11 h?

Apéro et des anecdotes

Joie de vivre oblige, il peut arriver qu’après avoir fini tôt sa randonnée à skis, il prenne l’apéro dès 11 h du matin. Une heure pas très convenable? «Je ne m'en soucie plus!», s'amuse Dédé. Jeune homme, il avait reçu pour mission de son père, également guide de montagne, d’emmener un évêque belge à 3790 mètres d’altitude, au sommet du Pigne d'Arolla.

«Si tu parviens à m'emmener là-haut et à me ramener ici-bas indemne, tu auras une place assurée au paradis.»

«L’évêque avait plus de 60 ans et était un piètre marcheur. Nous avancions beaucoup trop lentement», se souvient Dédé. Dédé demanda alors à l’évêque s’il était en bons termes avec le ciel. «Pour cela, j’ai besoin d’un intermédiaire », aurait répondu l’ecclésiastique. «Et cet intermédiaire, aujourd’hui, c’est toi! Si tu parviens à m’emmener là-haut et à me ramener ici-bas indemne, tu auras une place assurée au paradis et tu n’auras plus ni à te confesser ni à aller à la messe, avec l’aide de Dieu», lui aurait assuré l’évêque. «Santé!»

 
Arolla, Val d'Hérens, Ski de randonné
L'ivresse de la descente dans une poudreuse vierge.

CV

Dédé Anzévui (né 1955)

1973: Diplôme d'aspirant guide de montagne.
1975: Diplôme de moniteur de ski.
1978: Diplôme de guide de montagne.
1985: Chef de la sécurité des Remontées Mécaniques Suisses.
1998: Ouverture d’une école de ski hors-piste et freeride à Val Thorens en France.
2009: Ouverture de l’agence de freeride et randonnées à ski «Freeride-Experience».

Temps forts et performances pionnières

1974: Première descente à ski des couloirs de la Tza, de la face nord du Petit Mont-Collon et de la face nord du Pigne d’Arolla.
1985: Première descente à ski de la face sud-ouest de la Dent-Blanche.
1987: Première descente à ski de la face nord de Mont-Blanc de Cheilon.
1989: Première - et unique jusqu'à ce jour - descente à ski de la face nord du Cervin.

Lire un autre récit

Audacieux et discret

Lire maintenant