62 heures d’aventure– une escapade dans les Alpes suisses

Un circuit dans les Alpes suisses. Des trails spectaculaires, une excellente compagnie et un paysage alpin inoubliable. Que demander de plus? Nous, membres de l’équipe de Trail King & Queen Crew, nous sommes demandé à quoi ressemble une escapade à vélo en Suisse durant un long week-end. Voici le résultat de notre aventure. 

Nos week-ends sont précieux et nous savons à quel point il est complexe de planifier une sortie à vélo dans une région que l’on ne connaît pas. Nous investissons donc des heures dans la préparation pour profiter pleinement du week-end avec le plus grand nombre de trails possible. Où peut-on aller sans perdre la moitié de son temps dans les trajets d’accès? Comment pouvons-nous relier les trails les plus longs? Existe-t-il des navettes ou des télécabines qui nous permettent d’économiser quelques mètres de dénivelé? Où passer la nuit, où boire une bière et où déguster la cuisine locale? 

Cette fois-ci, ce sont nos amis de Rodeo Bike Co. qui nous ont servi de guides à la découverte d’un nouveau circuit. Pour vivre cette aventure de manière aussi réaliste que possible, notre voyage commence à l’aéroport de Zurich qui est relié au réseau ferroviaire et propose des vols directs de et vers toutes les grandes villes européennes. 
 

Arrivés à Lucerne, nous changeons de train puis poursuivons en direction de Meiringen. Nous continuons en transports publics ou, plus précisément, en car postal de montagne. La plupart des cars postaux sont équipés de porte-vélos en été. Cependant, en général, ils ne peuvent pas transporter plus de six vélos. Il vaut donc la peine de réserver pour éviter les mauvaises surprises. Roméo, le fondateur et propriétaire de Rodeo Bike, s’en est chargé. 

Nous sommes maintenant en Valais. Le paradis des vététistes, avec circuits, itinéraires et trails en grand nombre – pas uniquement réservés aux bikers entraînés, mais aussi aux amateurs de balades douces. Certaines stations proposent également la location de VTT et des ateliers de réparation de vélos. 

La météo dans les Alpes est imprévisible et peut changer rapidement. Du jour au lendemain, le froid fait son apparition, magnifiant au passage un paysage déjà unique. 
Heureusement, le soleil est de la partie et libère les sentiers des dernières traces de givre. Notre descente commence au-dessus de la limite de la forêt avec un sentier de traverse au cœur d’un magnifique paysage (de glace). Plus tard, le sentier plutôt caillouteux cède la place à un tapis forestier mou agrémenté de quelques racines, un sol lisse et des sections plus raides. 
 

Après une longue descente d’environ 1000 mètres de dénivelé, nous nous arrêtons en début d’après-midi pour manger dans l’un des excellents restaurants locaux. Grâce aux bonnes relations de Romeo, nous passons la nuit dans un chalet d’alpage rustique, ouvert exclusivement pour nous. Comme la route est raide et bosselée, nous décidons d’embarquer sur la petite jeep du propriétaire du chalet. Une fois entassés à l’arrière, nous partons pour l’alpage.

Après une longue soirée, agrémentée d’un excellent repas, de vin local et de quelques verres de schnaps du propriétaire du chalet, nous allons – non sans peine – nous coucher.

Le lendemain matin, il fait froid. Glacial pour être plus précis. Mais le temps est splendide et nous sommes prêts à découvrir de nouveaux trails. 
 

Notre réveil aux aurores est immédiatement récompensé. Alors que le soleil fait son apparition derrière les sommets, une luminosité incroyable envahit le paysage et les sentiers se libèrent du givre et deviennent praticables sans risque. Il est temps de lâcher les freins. 

Descente du col du Grimsel, Valais

À mi-parcours, nous nous arrêtons à une cabane occupée par un sympathique chasseur. Il propose que nous fassions notre café nous-mêmes. Cuisinière à gaz, tasses, café, Ovomaltine, lait – tout est à notre disposition. Lui ne peut pas rester, il doit partir en forêt chercher son repas du soir. 

À midi, nous faisons une pause à Binn, un petit village accueillant avec des maisons en bois typiquement valaisannes. Les chalets traditionnels en bois sont généralement montés sur des pilotis, auxquels sont fixées de grosses pierres rondes. Celles-ci empêchent les rongeurs de pénétrer à l’intérieur des bâtisses.  

Nous dégustons une spécialité de la région, le «Cholera», une tarte aux légumes faite de poireaux, de pommes de terre et de fromage. Plutôt difficile à digérer, elle nous fournit par contre l’énergie nécessaire pour la suite de notre programme. 
 

Cholera, Valais

Nous poursuivons par une montée régulière dans la forêt aux splendides couleurs d’automne. La montée est entrecoupée de zones de portage et de légères descentes. La beauté du parcours et la vue magnifique font naître un sourire constant sur le visage de tous les membres du groupe.

Vététistes sur la route du Stoneman Glaciara, Valais

Après une longue journée à vélo, agrémentée de gel, de soleil, de panoramas époustouflants, de sentiers roulants et d’une excellente ambiance, nous nous arrêtons à Mühlebach pour une pause after-bike. À ne pas manquer: le pont suspendu qui enjambe le Rhône et qui relie Mühlebach à Fürgangen. C’est ici que le directeur de notre prochain hôtel vient nous chercher pour nous emmener dans son établissement. 

Nous nous levons tôt le lendemain pour profiter au maximum de notre dernière journée de vélo. Nous commençons par un trail dans le village d’origine de Roméo. La montée se fait en télécabine. La descente, alternant racines et tapis forestier, est grandiose.
 

La suite du programme est un classique: nous montons de Betten à l’Aletsch Arena et redescendons en longeant le glacier d’Aletsch, la plus grande et la plus longue coulée de glace des Alpes. C’est aussi le tracé phare du Stoneman Glaciara, l’expérience VTT unique de Roland Stauder en Suisse.
Notre trajet nous mène finalement jusqu’à Brigue, avec de nombreux kilomètres de descente et un maximum de plaisir. 

La vue sur la vallée avec Brigue en arrière-plan. Il reste encore beaucoup de chemin devant nous avec des passages techniques caillouteux et, plus tard, un superbe sentier de traverse. L’itinéraire se poursuit ensuite le long du bisse, l’un des canaux d’irrigation historiques du Valais, qui servait autrefois principalement à alimenter en eau les pâturages et les champs secs, les vignobles et les vergers. De nombreux bisses sont encore en activité aujourd’hui et sont soigneusement entretenus. 

Notre tour se termine à Brigue, directement à la gare, où commence notre voyage de retour. Chaque heure, un train direct part en direction de la Suisse alémanique, sans changement jusqu’à l’aéroport de Zurich. Le trajet dure un peu plus de deux heures, suffisamment de temps pour trier les bagages pour le vol et ranger les vélos. Nous sommes en vadrouille depuis 56 heures. Ajoutez deux fois trois heures pour l’enregistrement et le vol et nous arrivons aux 62 heures de notre aventure en Suisse. Les nombreux trails, les plats régionaux, les histoires locales et les moments passés avec les gars de Rodeo ont été magnifiques. Merci Rodeo Bike – nous reviendrons. 

Le voyage a été possible grâce à:

Trail King & Queen – un shop en ligne qui propose des vêtements de VTT pour hommes et femmes
Rodeo Bike Co. – les guides sur place pour une véritable aventure VTT
Zimtstern
Valais/Wallis Promotion
Suisse Tourisme

Toutes les photos de Simon Ricklin

 

Lire un autre récit

La Meilleure

Lire maintenant