Au-delà des étoiles, le paradis

Qu'est-ce qui conduit une Brésilienne à s'installer en Suisse? Nati Felli rit: "L'amour, quelle question!". Elle a connu son mari valaisan à l'école hôtelière Les Roches. "Seule condition pour ma venue en Suisse : pouvoir ouvrir en Valais mon propre établissement". Un souhait qui s'est heureusement réalisé.

Offrir plus

"Quelle chance nous avons!" s'exclame Nati Felli en admirant depuis la terrasse de son hôtel le vert du parcours de golf devant le panorama grandiose des Alpes valaisannes. Une gérante d'hôtel qui ne connaît pas la crise? C'est possible? La Brésilienne rit de bon cœur: "Pourquoi en souffrirais-je? Nous sommes ici au paradis. Je n'ai aucune raison de me plaindre". 

Nati Felli a mis sa propre conception du luxe alpin et de l'hospitalité brésilienne en pratique au Guarda Golf. Son style est à nul autre pareil et le succès lui tend les bras. Son secret? "C'est tout simple. Il suffit d'offrir à nos hôtes plus qu'ils en attendent". Cela commence par l'infrastructure bien sûr – de grandes chambres, une jolie salle de bains, une terrasse privative avec vue, des activités sportives et de bien-être. Les lits du Guarda Golf sont fabriqués sur mesure pour vous garantir un profond sommeil réparateur. Mais l’infrastructure ne fait pas tout.

Expliquer la raclette aux Brésiliens

"Ce sont les petites attentions qui font la différence et laissent les meilleurs souvenirs" insiste Nati. "Les hôtes aiment les plaisirs simples et authentiques. Un pique-nique sur l'alpage par exemple. Ou une raclette conviviale." Mais il faut y ajouter tout l'amour du détail. "Si vous servez la raclette à des hôtes étrangers sans un mot, ne vous étonnez pas s'ils n'apprécient pas trop. Expliquez-leur qui est votre fromager, où ses vaches paissent. Ils adoreront. Et le raconteront ensuite à tout le monde."  

Qu’apprécient les voyageurs d'Amérique du Sud en Valais? "Le ski, la randonnée ou le golf dans des paysages époustouflants. Comme tous les autres voyageurs. Et la sécurité." N'est-ce pas une évidence? "Ah non! Récemment, nous avions ici une famille du Brésil. Un soir, j'ai croisé leur fille dans le hall de l'hôtel, émue aux larmes. Elle était sortie pour la première fois toute seule ici à Crans-Montana. Une première pour elle." La sécurité, la propreté et la beauté du Valais sont un énorme capital pour Nati Felli." La Suisse est championne du monde dans ces catégories." Et ce capital prendra à l'avenir toujours plus d'importance.

Nous sommes champions du monde

"Cet été, nous vivrons la coupe du monde en Suisse" se réjouit Nati. L'accueil des visiteurs du Brésil est sa spécialité – jusqu'à 40% de ses hôtes sont issus de son pays natal. Quand elle est au Brésil, Nati fait la promotion de la Suisse et du Valais. "Je suis plus patriote que bien des Suisses" s'amuse-t-elle. "Ce n'est pas tant mon hôtel que je vante, mais notre destination, le Valais. Je rencontre souvent des gens pour qui le Guarda Golf est trop cher. Et je me réjouis d'apprendre qu'ils ont trouvé un autre hôtel valaisan cadrant avec leur budget – car le Valais a beaucoup d’excellents hôtels."

Le Valais est devenu la seconde patrie de Nati. Elle vit son rêve à Crans-Montana et réalise ses grands projets. Le soleil se couche derrière les Alpes en faisant briller la dernière neige. "C'est ici que je voudrais mourir" dit-elle avec un sourire satisfait. Elle nous salue chaleureusement et se remet d'arrache-pied au travail. Nombreux sont les hôtes qui viennent chercher le bonheur à Crans-Montana.

Lire un autre récit

Sur la trace de la victoire

Lire maintenant