Chapitre 2 - Portrait identitaire

La méthodologie de l’analyse identitaire.

Le portrait identitaire du Valais a été réalisé selon une méthodologie structurée. Sa fiabilité repose sur une recherche rigoureuse:

- exploitation rationnelle de données relatives au canton (livres, traités, romans, récits, prospectus, brochures, films, internet, etc.);
- collaboration active avec plus de 100 experts valaisans (historiens, sociologues, sémiologues, architectes-paysagistes, coloristes, architectes, ethnologues, géologues, biologistes entre autres) interrogés en groupes ou individuellement;
- enquête approfondie dans le canton, enrichie par des rencontres et discussions avec la population valaisanne.

La recherche se base sur un procédé d’évaluation aussi strict que systématique:

Toutes les sources d’informations ont été vérifiées à plusieurs reprises pour appréhender de façon aussi réaliste et exacte que possible de la réalité du Valais. Une première ébauche de l’étude a été révisée par les experts responsables du contenu.

Chaque information et chaque conclusion émises dans le portrait identitaire du Valais ont été jugées pertinentes par le Conseil stratégique de la marque Valais.

Le résumé de l’identité valaisanne.

Si l’on devait résumer l’identité valaisanne, on pourrait dire que notre canton est une sorte de petit « monde à part ».

1. Un «monde à part»...

Nous avons le privilège d’appartenir à une terre aux racines lointaines, un monde particulier qui forme un ensemble cohérent. Ce pays, qui nous laisse un héritage vivant, imprègne notre existence de sa lumière, de son climat, de ses paysages ; sa faune et sa flore sont d’une incroyable diversité ; son abondance de produits traditionnels est incomparable ; et ses contes et légendes sont transmis de génération en génération. Comme un don inné, nous portons cette richesse en nous, dans les particularités de notre caractère et dans les petits gestes qui rythment notre activité quotidienne. Un véritable cadeau que nous avons le devoir de préserver.

2. Une terre-patrie dans les Alpes, à la fois paradisiaque et accessible.

De célèbres écrivains ont parfois osé la comparaison avec une île, évoquant même un archipel.

L’image de l’île nous renvoie à l’aspect paradisiaque du Valais. Climat, nature, art de vivre, tourisme. Des vallées aux contrastes saisissants où serpentent des cours d’eau d’une grande pureté et dont les coteaux sont parsemés d’arbres fruitiers et de vignes. Pour le plus grand bonheur de ses habitants, le Valais est une terre fertile, créatrice et intarissable.

Mais c’est aussi un îlot parfaitement accessible qui se visite sans aucune difficulté. Ses routes ont été tracées il y a longtemps et ses montagnes, presque prévenantes, semblent se retirer pour accueillir comme il se doit les visiteurs. Éternel voisin de la France et de l’Italie, le Valais est sillonné par le Rhône, royalement indifférent à la notion de territoire.

Riche de contrastes, le canton a développé son économie (production hydro-électrique,  métallurgie, industrie pharmaceutique, tourisme, viticulture et agriculture) et sa réputation a depuis longtemps franchi les frontières. Des artistes valaisans sont reconnus partout à travers le monde, spécialement en Europe, dont les pays  ont toujours pris part à notre histoire.

3. La « terre-patrie »

Nous vivons au cœur des Alpes, au pied de sommets que nous partageons avec l’Italie, la France ou d’autres cantons helvétiques. Les études géologiques montrent que le Valais est le creuset de cette chaîne, née de la collision entre la microplaque adriatique, la plaque océanique et la plaque européenne.

Les forces engendrées par ce phénomène ont provoqué un soulèvement colossal, à l’origine de la nature sauvage et intacte qui nous entoure aujourd’hui.

Les visiteurs qui se rendent dans notre canton pour faire le plein d’énergie ont de quoi être enchantés : un climat sain, une météo agréable et tempérée, sans parler de ses couleurs vives et stimulantes. Avec ses vignes et son vin, symbole de la vie et du paradis, le paysage valaisan est un eldorado, un vrai jardin d’Eden. Quant à nous, nous profitons pleinement de la générosité d’une Mère Nature bienveillante et nourricière. Nous vivons également au carrefour des langues européennes qui ont essaimé à travers les Alpes.

Tout cela montre bien que les racines de cette région à nulle autre pareille remontent très loin.

4. Une terre de montagnards au caractère méridional.

L’un des experts en charge de l’élaboration du portrait identitaire a relevé que «le paysage façonne le Valais, les Valaisans s’adaptent à lui et, inversement, il s’adapte aux Valaisans». En d’autres termes, le pays et ses habitants vivent en osmose. C’est un atout d’une valeur inestimable. Toutes les régions européennes ne peuvent pas faire valoir une telle harmonie.

Cette osmose repose bien entendu sur les Alpes valaisannes qui, avec leur masse imposante et leur majesté ancestrale, semblent nous inciter à nous dépasser nous-mêmes.

C’est là que naissent notre fierté, notre caractère épris de liberté, notre côté indépendant et indomptable ainsi que l’endurance et le sérieux dont nous faisons preuve au travail. Tout comme notre nature joviale, notre soif de vivre...

Mi-montagnards, mi-méridionaux, dotés d’un esprit noble et d’un cœur pur, nous sommes francs et directs. Comme leurs sommets enneigés, les Valaisans visent toujours plus haut.