Klaus

Klaus Leuenberger

Prénom : Klaus
Nom : Leuenberger
Date de naissance : 28.12.1963
Origine : Huttwil, Emmental
Métier : Cuisinier
A savoir : Le valaisan d’adoption a entre autres travaillé pour l’ancien Emir du Qatar. Il a obtenu son 16ème point au Gault&Millau en 2019.
Lieu préféré : la vallée de Binn. « Elle dégage une force et un calme que je n’ai jamais trouvé ailleurs », explique Klaus Leuenberger.

Le valaisan d’adoption effectue depuis 1997 un travail de pionnier dans sa cuisine à Ernen.

De la glace aux bourgeons de sapin, aux carottes et au fromage de chèvre frais : voilà une des nombreuses créations que propose le valaisan d’adoption, Klaus Leuenberger.  Originaire d’Huttwil dans l’Emmental, il arpente depuis ses 25 ans les cuisines des quatre coins du monde. Entre bateaux de croisière, ouverture d’un restaurant pour l’ancien Emir du Qatar et service à une clientèle (très) prestigieuse, le quinquagénaire a longtemps œuvré dans l’univers du luxe et du majestueux. Un univers dont il s’éloigne radicalement lorsqu’il visite par hasard le village d’Ernen dans la vallée de Binn. Inspiré par la beauté et la simplicité des lieux et suite à une opportunité de travail, il décide de s’installer dans le village de 500 âmes en laissant derrière lui le superficiel des expériences passées « pour une année au maximum », dit-il. Le destin en décidera autrement puisque, 20 ans plus tard, le chef de cuisine n’a toujours pas repris la route et s’engage corps et âme à travailler avec les ingrédients biologiques, parfois rares, provenant de la région. Loin de l’exubérance, la cuisine de Klaus applique dorénavant la règle du 100% local, un vrai pionnier dans la région depuis 1997.

Hugo

Hugo Beytrison

Prénom : Hugo
Nom : Beytrison
Date de naissance : 29.04.1974
Origine : Evolène
Métier : Sculpteur sur bois.
A savoir : Il fabrique notamment des masques traditionnels pour le carnaval d’Evolène.
Lieu préféré : Il aime passer du temps dans sa cabane de chasse située à Bréonnaz au milieu de la forêt.

Hugo Beytrison sculpte des masques pour le carnaval d’Evolène dans le pur respect de la tradition.

Hugo Beytrison se considère comme un artiste et un artisan. Si son métier est sculpteur sur bois, il se définit plutôt comme un sorcier du bois. Selon lui, le sorcier est capable de modifier le bois comme il l’entend. Depuis qu’il est enfant, il aime travailler cette matière. A l’aide de sa tronçonneuse ou de son ciseau, il sculpte de magnifiques animaux ou des masques traditionnels pour le carnaval d’Evolène. En 30 ans, il a réalisé entre 400 et 450 masques. Chacun d’entre eux demande entre un jour et une semaine de travail. Ce qu’il apprécie dans le bois : « sa chaleur et une certaine douceur » qui contrastent avec la violence exprimée dans la mimique du masque. Pour le fabriquer, il s’inspire de la personnalité du client. « J’aime rencontrer la personne pour y faire refléter une partie de son âme », explique le sculpteur. Sa plus belle œuvre ? « Celle que je n’ai pas encore réalisée. J’essaie chaque fois de me surpasser », confie-t-il. Attaché aux coutumes de sa région et à l’héritage des anciens, l’Evolénard accorde une importance toute particulière à perpétuer la tradition du geste. Pour que d’autres personnes puissent faire de même, il propose des cours de sculpture de masque aux enfants dès 12 ans.

Yannick

Yannick Ecoeur

Prénom : Yannick
Nom : Ecoeur
Date de naissance : 23.08.1981
Origine : Morgins
Métier : Garde-frontière, il a été pendant quinze ans professionnel de ski alpinisme.
A savoir : Il a remporté la Patrouille des Glaciers (parcours entre Zermatt et Verbier) en 2010 avec Florent Troillet et Martin Anthamatten. Il s’agit de son plus beau souvenir.
Lieu préféré : La Région Dents du Midi

Yannick Ecoeur a lancé le mouvement des rando-parcs en Valais.

Durant quinze années, Yannick Ecoeur a pratiqué le ski alpinisme de manière professionnelle laissant sa trace sur les plus belles montagnes du pays et du monde. Le vainqueur de la Patrouille des Glaciers en 2010 est devenu un véritable ambassadeur du ski de randonnée en Valais. En 2016, il a lancé à Morgins le premier rando-parc du canton. « J’ai mis sur pied cette offre pour proposer un lieu sécurisé pour les amateurs de la discipline et pour partager ma passion », explique le Morginois. Ce passionné de sports d’endurance a été un pionnier puisque quatre ans plus tard, le canton compte plus d’une dizaine de rando-parcs. La discipline connaît un véritable engouement. Yannick Ecoeur l’explique par « l’envie des gens de tester de nouvelles choses et de pratiquer un sport d’endurance correspondant à celui pratiqué pendant l’été comme le VTT ou la course à pied ». Selon lui, le Valais a tout pour devenir une destination de référence dans le domaine du ski de randonnée : « des rando-parcs, de magnifiques montagnes et de nombreux spécialistes et guides ». Une pratique qui se doit d’être réalisée dans le respect de la nature et de ce qu’elle nous offre.

Sandrine

Sandrine Gex

Prénom : Sandrine
Nom : Gex
Date de naissance : 13.03.1978
Origine : Fully
Métier : Indépendante en cosmétiques naturels.
A savoir : Elle a lancé en 2016 sa propre marque et en 2017 sa boutique de cosmétiques 100% naturels. Certains de ses produits ont obtenu en 2020 la certification marque Valais qui constitue une garantie de qualité et de provenance pour le consommateur.
Lieu préféré : Champex-Lac et le Val de Bagnes, pour les magnifiques paysages et la nature qui l’inspirent pour son travail au quotidien. Elle aime y passer du temps notamment dans le mayen appartenant à la famille de son mari.

Le Valais, source d’inspiration des cosmétiques 100% naturels créés par Sandrine Gex.

Passionnée par les produits cosmétiques naturels depuis son adolescence, Sandrine Gex a décidé d’en faire son métier. En 2016, elle lance sa propre marque « S&C cosmétiques naturels ». « Cette passion est née lorsque j’ai réalisé ma première crème pour les mains vers 14 ans. J’ai eu un déclic et l’envie d’en apprendre plus sur les possibilités qu’offrent les plantes. La fabrication est la partie que j’apprécie le plus », explique celle qui a depuis suivi plusieurs formations dont une en cosmétologie naturelle. En 2017, Sandrine Gex ouvre une petite boutique dans sa commune de Fully, une région gorgée de soleil et réputée pour la richesse de sa flore. Épouse et maman de deux filles, elle propose des produits composés d’ingrédients régionaux destinés à tous les membres de la famille : savons, gels douche, sels de bain, crèmes pour le corps ou baumes à lèvres. La confection artisanale de ces derniers est réalisée dans son atelier, fabriqué par son mari, à quelques mètres de là. Si la famille représente une grande source d’inspiration et de soutien, les produits valaisans et ses nombreux bienfaits sont au cœur de ses créations. L’eau-de-vie d’abricot, le miel de Fully, le jus de raisin des vignobles alentours, le calendula du jardin de sa grand-maman ou encore la violette cueillie dans la région, lui permettent de fabriquer des produits uniques. En 2020, certains d’entre eux ont obtenu la certification marque Valais. Ce label garantit aux consommateurs qu'ils achètent un produit de qualité - ayant un fort lien avec l'identité valaisanne, le savoir-faire artisanal et l'innovation.

Géraldine

Géraldine Bestenheider-Patterson

Prénom : Géraldine
Nom de famille : Bestenheider-Patterson
Date de naissance : 14.06.1976
Origine : Crans-Montana
Métier : Directrice Hôtel de l’Étrier à Crans-Montana
Particularité : Deux studios juxtaposés situés en rez-de-jardin de l’Hôtel de l’Étrier ont été transformés et raccordés afin d’ouvrir la seule crèche touristique de la station.
Bon à savoir : La station de Crans-Montana détient le label « Family Destination »
Lieu préféré : Le Col de la Roue pour les adeptes de la randonnée à ski, et le Valais en automne pour les épicuriens.

Les enfants de vacanciers sont rois dans la crèche de l’Hôtel de l’Étrier à Crans-Montana

Géraldine Bestenheider-Patterson est une femme qui ne connaît pas l’ennui. Déléguée à l’Association des Communes de Crans-Montana (ACCM), directrice de l’Hôtel l’Étrier situé dans la région et maman de trois filles, elle est aussi depuis 2018 devenue ange gardien pour parents en vacances, ou presque, en inaugurant la première crèche touristique de la station. La quadragénaire accueille de décembre à avril les enfants des vacanciers et des saisonniers. Située au cœur même de son hôtel, « La crèche de Bibi » a vu le jour en moins de deux mois. Avec le soutien de la commune de Crans-Montana, deux studios en rez-de-jardin ont ainsi été transformés et connectés pour accueillir les jeunes hôtes de la station. Entre activités intérieures ou dans la neige, atelier de cuisine, lecture d’histoires ou petite sieste, les enfants âgés de deux à huit ans peuvent s’en donner à cœur joie. Ouverte durant toute la saison hivernale, « La crèche de Bibi » permet aux parents de profiter ainsi sereinement de leur journée de ski ou de détente au cœur des Alpes. Et en tant que maman, Géraldine Bestenheider-Patterson ne le sait que trop bien : « lorsque les enfants sont heureux, les parents passent de belles vacances ».

Torsten

Torsten Schmidt

Prénom : Torsten       
Nom : Schmidt
Date de naissance : 31.07.1967
Origine : Bielefeld (Allemagne)
Métier : Responsable des opérations Ibex, Lonza
À savoir : il a participé à la mise sur pied de la campagne « best of both worlds » de l’entreprise Lonza visant à promouvoir une carrière épanouissante et une vie enrichissante en Valais.
Lieu préféré : rouler à vélo à travers les vignobles aux couleurs cuivrées et les forêts de mélèzes dorés qui contrastent avec les montagnes argentées et les sommets déjà couverts de blanc est un spectacle à ne pas rater.

Grâce à son travail au sein de Lonza en Valais, Torsten Schmidt a trouvé sa région de prédilection.

« Chérie, c’est tout simplement magnifique. Prépare tes valises et celles des enfants, nous nous installons en Valais. » C’est avec ces mots que Torsten Schmidt s’est enthousiasmé auprès de sa femme, il y a plus de douze ans, en découvrant les montagnes valaisannes et la plaine du Rhône baignée par le soleil à la sortie du tunnel du Lötschberg. Grâce à son emplacement, le Valais répond pleinement aux critères de Torsten Schmidt et de sa famille: une région avec du soleil et des vignobles, « garants d’un climat doux et d’une météo tempérée. » Et du côté professionnel, l’entreprise pharmaceutique Lonza offre la possibilité de se diversifier dans le secteur de la biotechnologie et de participer à la révolution économique du canton. Mais ce n’est pas tout. « Ici, une journée de travail se clôt facilement avec une sortie conviviale entre collègues pour boire un verre de vin valaisan ou manger une spécialité locale. Travail et vie sociale se mélangent, bien que cela ne soit pas possible en ce moment en raison du coronavirus. » C’est ainsi que, située au pied du col du Simplon et à un point de départ idéal pour entreprendre des excursions, la ville haut-valaisanne de Brig-Glis est devenue le nouveau lieu de résidence de la famille Schmidt. « La diversité de l’offre en Valais ou encore la centralité de Brig me permettent de me ressourcer et rendent mon quotidien d’autant plus agréable. » Aujourd’hui, responsable des opérations Ibex au sein de Lonza, Torsten Schmidt participe notamment à la mise en place d'une technologie novatrice pour produire les vaccins contre le coronavirus, le projet d’une vie. « Je suis très fier d’apporter ma pierre à l’édifice d’un Valais de plus en plus innovant avec le projet Ibex. »

Vous désirez en savoir davantage ?

Nous vous transmettons volontiers de plus amples informations ou organisons une interview.

E-mail Télécharger les Visages du Valais en PDF