Information aux médias

« L’expérience au-delà des jeux »

Chers journalistes,

Les familles aiment passer leurs vacances au pays. Selon le Monitoring du Tourisme Suisse (MTS 2013), plus de 60% des familles passant leurs vacances en Suisse sont des indigènes. Temps de déplacement réduit, proximité avec la nature ou encore découverte de nouvelles régions de Suisse comptent parmi les critères décisifs. Avec ses huit destinations labellisées « Family Destination », le Valais est l’adresse familiale par excellence. Terrain de jeu grandeur nature, le canton offre une multitude de possibilités pour des vacances familiales actives. Au cœur d’un environnement naturel empreint de traditions, des univers ludiques uniques et authentiques sont à découvrir.

L’artiste et médiateur culturel valaisan Carlo Schmidt conçoit de tels univers ludiques. Il nous explique ce qui constitue, selon lui, un univers ludique captivant et nous fait découvrir de telles activités familiales typiquement valaisannes.

Vous désirez en savoir davantage ? Nous vous transmettons volontiers de plus amples informations ou organisons une interview avec Carlo Schmidt.

*Alternative pour une interview en français : Catherine Breu, responsable du théâtre pour enfants « La Bavette » à Monthey.

Carlo Schmidt, concepteur d’univers ludiques

Toboggans, balançoires et bacs à sable – la majorité des enfants en Suisse y ont accès juste devant la maison. La conception d’un univers ludique se veut tout le contraire d’une place de jeu quelconque. Pour Carlo Schmidt, il s’agit d’ : « une expérience authentique marquée par un lien fort avec la région, et qui est ainsi unique. » En Valais, les montagnes, les habitats et les traditions sont d’une importance capitale – les univers ludiques leur font honneur. « À Visperterminen, le « Chinderwält » a été conçu pour faire revivre le centre du village historique. À Erschmatt, on se consacre au seigle, de la culture au pain fabriqué. Dans le parc naturel Pfyn-Finges, on interprète la nature musicalement : ici les arbres communiquent lorsqu’ils ont soif. » Les univers ludiques captivants entretiennent un lien fort avec leur lieu d’emplacement et se démarquent ainsi. « Ils combinent jeu, plaisir et découverte, et favorisent les facultés sociales mais aussi d’autonomie des enfants. Nous essayons de créer de nombreuses stimulations, en donnant le moins possible d’instructions. Les opportunités d’interprétation sont infinies, selon l’âge et le sexe », explique Carlo Schmidt.

Univers ludiques : bons plans en Valais

Dans ces espaces de liberté favorisant l’exercice, l’imagination et la créativité, l’enfant peut y développer ses facultés de socialisation tout comme d’autonomie. Une transmission de savoir du patrimoine culturel à travers le jeu, le plaisir et les émotions.

« Chinderwält » à Visperterminen

Dans le village historique de Visperterminen, tout un monde pour enfants a été conçu. Cinq anciens raccards et granges désaffectés ont été réaménagés en espaces de jeux peu conventionnels. Les objets du quotidien ont trouvé un second souffle, et incitent ainsi à la flexibilité mémorielle et à une expérience perceptive totalement nouvelle. Chaque habitat renferme son propre univers ludique : labyrinthe, salle des miroirs, forêt des sons, salle de l’espace ou encore grange du dragon volant. Les édifices ont préservé leur authenticité, ils ne font l’objet de pratiquement aucun changement extérieur. La création du « Chinderwält » a insufflé une nouvelle vie au centre du village historique. Carlo Schmidt ajoute que la fréquence des bus locaux et le chiffre d’affaires des commerces villageois ont connu un développement positif.

Espace pour les enfants à Visperterminen, Valais

La forêt enchantée d’Ernen

La forêt enchantée d’Ernen fête cet été ses 10 ans. Au cœur du parc naturel de la vallée de Binn, ce terrain d’aventures s’adresse aux familles avec des enfants de plus de six ans. La forêt enchantée est un lieu propice pour le développement de l’imagination, de la créativité et de l’ouverture d’esprit des enfants. De plus, les nombreuses activités leur permettent d’acquérir des connaissances sur la vie en forêt. Tout au long du sentier didactique dans les bois, les visiteurs suivent l’histoire de l’écureuil Brüna. Ce dernier découvre un matin qu’on lui a volé toutes ses réserves hivernales et se met en quête du cambrioleur. En chemin, il rencontre d’autres animaux et des êtres fabuleux, comme l’Oreille Téléphone, et va finalement faire une découverte surprenante. Les enfants peuvent emporter cette histoire chez eux, sous la forme d’un livre illustré ou d’un CD audio.

Zauberwald Ernen, Valais

Barryland Martigny

En novembre 2016, l’univers ludique « Barry Family » a vu le jour à la Fondation Barryland de Martigny. Cette exposition interactive permet de tout connaître des chiens Saint-Bernard. Elle retrace la légende de Barry et fait découvrir aux visiteurs la région d’origine de ce célèbre chien, le Grand-Saint-Bernard. Dans cet univers ludique, nos compagnons à quatre pattes sont au cœur de l’action puisqu’ils peuvent être observés et même caressés. À travers un contact direct, les enfants apprennent comment un chien se comporte et peuvent découvrir les particularités de la race Saint-Bernard, comme son comportement ou son éducation.

Barryland à Martigny, Valais

Expérience des bisses : eau magique à Grächen

L’année dernière, un univers ludique a vu le jour à Grächen. Les familles peuvent le découvrir lors d’une randonnée de 9,4 kilomètres le long des bisses Eggeri et Chilcheri. Les bisses sont les canaux d’irrigation historiques du Valais. Ils conduisent l’eau des torrents de montagne dans les vignobles et les vallées. Dans l’ensemble du canton, ce patrimoine culturel est méticuleusement entretenu, et même parfois mis en scène, comme c’est le cas de l’expérience « eau magique » le long des bisses de Grächen. Courses de petits navires en bois, expérimentation de bols chantants ou encore bain de pieds adoucissent les quatre heures de marche. Les aires de grillade et de repos invitent à la détente.

Maison des contes et légendes à Dorénaz

Quiconque pénètre dans cette vieille bâtisse de Dorénaz doit s’apprêter à voyager dans le temps et à découvrir la vie de nos ancêtres, des objets qu’ils utilisaient au quotidien et des légendes qui hantent nos Alpes. Tout un monde de contes et légendes s’ouvre derrière une mystérieuse porte d’armoire en guise d’entrée. Dans l’obscurité du rez-de-chaussée, le chemin des légendes suit les traces des protagonistes principaux d’histoires ancestrales. En poursuivant la visite au premier étage, on en apprend de plus en plus sur la vie de l’époque. L’atmosphère particulière qui règne sous les combles envoûte les visiteurs, qui prennent part à la magie des mots et des histoires.

Maison des contes pour enfants à Dorenaz, Valais

Expérience du seigle à Erschmatt

À Erschmatt, la culture du seigle est préservée et sa transformation en pain de seigle valaisan traditionnel assurée pour les générations à venir. Un aménagement paysager innovant met en relation la biodiversité (champ de seigle et sa flore), la préservation du patrimoine culturel (rénovation du grenier surélevé) et l’artisanat traditionnel. Ici, les visiteurs mettent la main à la pâte : ils battent le seigle pour séparer le grain de l’ivraie. Ils apprennent quel système de broyage permet d’obtenir le plus de farine et usent de leurs forces pour le pétrissage de la pâte du pain traditionnel. Au travers de plusieurs expériences, ce projet à Erschmatt sensibilise au patrimoine culturel du Valais et à son mode de vie. Des volontaires peuvent participer à la récolte du seigle le mardi 25 juillet. Une faucille sera mise à disposition. Les instructions seront données sur place.

Activités autour du seigle à Erschmatt, Valais

Interpréter le paysage dans le parc naturel Pfyn-Finges

Jusqu’à présent, le parc naturel Pfyn-Finges mettait en valeur les richesses naturelles via une communication scientifique. Des géologues s’exprimaient à propos des pierres, ou des ornithologues présentaient les diverses espèces d’oiseaux. Récemment, le parc naturel Pfyn-Finges a lancé un projet d’interprétation artistique de la nature en collaboration avec l’Ecole cantonale d’art du Valais. Les artistes tentent de faire découvrir le parc aux visiteurs sous une nouvelle perspective, en les rendant attentifs à leurs perceptions et sensations. L’artiste Carlo Schmidt organise par exemple des promenades lors desquelles il choisit le rythme de marche, et donne ainsi l’opportunité d’expérimenter dix fois le coucher du soleil sous une perspective différente.