Sur les routes du Valais Vélo Tour

Deuxième étape

En collabortion avec Alain Rumpf et Grand Tours Project
 

Changement de décor pour le deuxième jour. Direction le Haut-Valais. « Je vous emmène découvrir l’un des joyaux du Valais Vélo Tour » nous dit fièrement Guillaume au départ de Viège.

Le groupe se dirige tout d’abord en direction de Zermatt. A Stalden, il quitte soudain l’axe principal pour s’engager sur une petite route ponctuée de nombreux lacets. Me voilà de plus en plus curieux.

Le groupe s’accorde une pause à Törbel. Beth en profite pour arpenter les petites rues escarpées de ce village typique. « On s’attend à voir Heidi à chaque coin de rue » s’émerveille-t-elle. Bienvenue en Suisse!

Nous poursuivons notre progression dans un paysage majestueux, où les mélèzes se découpent sur fond de sommets enneigés. Nous sommes à plus de 2,000m lorsque je reconnais enfin Moosalp.  J’y étais venu en VTT, et pour y faire du ski de randonnée. Pas de circulation, un dénivelé impressionnant, une nature sauvage… Je découvre maintenant que c’est un paradis pour le vélo de route. Promis, j’y reviendrai.

Sur les traces du Valais Vélo Tour, Vélo en forêt

Une longue descente nous ramène sur Tourtemagne, puis nous traversons le Bois de Finge, l'une des plus grandes pinède d'Europe centrale. Il est alors temps de s’attaquer à la montée finale vers Saint-Luc, terme de cette seconde étape. Les jambes sont fatiguées mais notre équipe savoure chaque mètre de cette ascension, qui  alterne des lacets dignes de l’Alpe d’Huez et des replats bienvenus dans une nature magnifique.

Au compteur: 70 km et 2050m de dénivellation

*Troisième étape*

Objectif du jour: arriver à Sion avant midi. Une fois arrivés en plaine, nos vaillants cyclistes entament donc immédiatement l'ascension vers Crans-Montana. Plusieurs routes mènent à cette célèbre station où Laurent Fignon remporta une étape du Tour de France en 1984. Aujourd'hui, ils ont choisi de monter par Sierre et Mollens.

Une fois arrivés, deux autres côtes les attendent: la montée sur Anzère et l'ascension vers les Mayens de Zour. La descente vers Sion se profile. Pour les ultimes kilomètres à travers le vignoble, Guillaume a concocté une dernière surprise: un petit détour par des chemins dont il a le secret.

Au compteur: 75 km et 2200m de dénivellation

"Des vignes à la haute montagne en passant par des villages magnifiquement préservés: je n'aurais jamais imaginé une telle diversité en trois jours à vélo" s'exclame Beth, hilare à son arrivée dans la capitale valaisanne. "Quand est-ce qu'on repart?" Quant à moi, je suis prêt. Mais je serais cette fois sur mon vélo!

Alain Rumpf et Grand Tours Project

Cycliste, photographe et rédacteur, Alain Rumpf habite dans les Alpes suisses. Il est aussi le Chief Cycling Officer de Grand Tours Project, et organise à ce titre des séjours à vélo dans les Alpes. Une manière pour lui de promouvoir le cyclisme non seulement comme un sport, mais aussi un style de vie sain et proche de la nature.