Cornaline

Une future reine aux couleurs du Valais ?

La nature nous réserve parfois de drôles de surprises. C’est ce que s’est dit Joël Veurs après une nuit riche en rebondissements, le 5 janvier dernier. L’éleveur de race d’Hérens, dont l’exploitation se trouve près de Sion, a eu un moment de stupéfaction lorsqu’une de ses vaches a mis bas cette nuit-là. « Tout se déroulait parfaitement, le travail avançait bien. Lorsque le veau, une femelle, est sorti, nous avons tout de suite constaté qu’il avait quelque chose de particulier. Nous avons d’abord pensé qu’il était recouvert de sang, ce qui le faisait paraître coloré. Nous avons laissé faire la nature et sa mère l’a nettoyé. » explique encore Joël Veurs. « Finalement, après sa toilette, nous avons remarqué que sa robe était restée d’un rouge éclatant. Nous avons appelé le vétérinaire qui nous a indiqué que cela s’estompe en général après quelques jours ».

Les premiers jours passent et le veau garde sa couleur écarlate. Et Joël Veurs commence même à constater que son pelage se constelle de taches blanches. « Au début, j’ai pensé qu’il s’agissait de taches comme les vaches fribourgeoises. Mais plus les jours passaient et plus les contours devenaient nets : c’était des étoiles ! ». Son nom était tout trouvé : Cornaline - en hommage au cépage rouge d’origine valaisanne mais aussi à la pierre semi-précieuse de la même couleur. « Notre vachette est un bijou de la nature » s’enthousiasme Joël Veurs.

Cornaline et un autre veau

« Lorsque nous avons entendu parler de Cornaline, nous nous sommes tout de suite pris d’affection pour son histoire. » explique Damian Constantin, directeur de Valais/Wallis Promotion. «Nous avons donc contacté l’éleveur pour lui indiquer que nous souhaitions parrainer cet animal et qu’elle devienne une sorte de mascotte du Valais. Son caractère est déjà bien affirmé ! Sa mère ayant été finaliste de combat de reines 3 ans d’affilée, elle a de qui tenir.» Les employés de l’organe de promotion cantonal sont d’ailleurs tous tombés sous le charme du regard tendre de Cornaline que l’éleveur a pu leur présenter lors d’une petite visite de leurs bureaux de Sion.

Et la suite ?

« Nous présenterons Cornaline officiellement au public à l’occasion de la prochaine Finale Nationale de la Race d’Hérens qui aura lieu le 5 mai. Elle participera ensuite à la journée cantonale du Valais à la Fête des Vignerons le 26 juillet.» annonce fièrement Joël Veurs. Ensuite, le petit veau passera l’été à l’alpage avec sa mère, à jouer avec les autres veaux à la robe noire. Avant de devenir, peut-être, une future reine aux couleurs du Valais.