D’abord connue sous le nom celtique d’Acauno, St-Maurice a été érigée en poste de péage à l’époque romaine. Après la mort en martyre d’un chef de légion à la fin du IIIe siècle, elle est devenue un haut lieu de pèlerinage sur la «Via Francigena» qui relie Canterbury à Rome. En 515, Sigismond, roi des Burgondes, y fonde un des premiers cloîtres de Suisse. L’abbaye exerce dès le début un fort rayonnement sur la région et son histoire. Aujourd’hui encore, c’est un centre spirituel important. A St-Maurice, le visiteur pénètre dans une nouvelle dimension, où l’avenir se nourrit du passé.

Réserver maintenant
  • Les meilleurs hôtels
  • Les meilleurs prix
  • Les mieux notés