Traditions

En Valais, nombre de villages et vallées font vivre leurs propres coutumes et traditions vieilles de plusieurs siècles. Le spectacle est garanti lorsque les « Tschäggättä », « Sunnetreelleta » et autres personnages descendent dans les rues et les cours pour chasser l’hiver et les mauvais esprits. Des heures durant, on confectionne avec amour les costumes uniques et les masques effrayants qui seront ensuite dévoilés dans d’impressionnantes représentations. Les Valaisans s’y laissent volontiers surprendre. Une expérience tintée d’une magie toute particulière, tradition et chair de poule garantie.

Peluches & Empaillés
Evolène Val d'Hérens Suisse
A Evolène, le carnaval débute déjà le jour de la fête des Rois, le 6 janvier, avec quelques jeunes qui font le tour de village pour annoncer les célébrations à venir en agitant des cloches de vaches. Ce sont ensuite les « peluches » qui font leur apparition. Ces étranges personnages habillés de peaux non tannées de chamois, de mouton ou encore de renard aux jambes entourées de bandes de drap ficelées portent des masques en bois peint qui représentent le plus souvent des têtes d'animaux, de véritables œuvres d'art sculptées par les artisans de la région. Seuls ou en bande, armés de clochettes, ils s'amusent à effrayer les passants. Et puis, le jour même du carnaval, c'est au tour des « empaillés » de prendre le village d'assaut. Vêtus de sacs de jute remplis de paille, ils portent un masque et un balai de riz. Le mardi gras, la population brûle la « poutratse » ou le bonhomme-hiver. C'est la fin du royaume des esprits et le début du printemps. Peluches & Empaillés
Evolène -3°
Evolène -3°

Peluches & Empaillés

A Evolène, le carnaval débute déjà le jour de la fête des Rois, le 6 janvier, avec quelques jeunes qui font le tour de village pour annoncer les célébrations à venir en agitant des cloches de vaches.
Ce sont ensuite les « peluches » qui font leur apparition. Ces étranges personnages habillés de peaux non tannées de chamois, de mouton ou encore de renard aux jambes entourées de bandes de drap ficelées portent des masques en bois peint qui représentent le plus souvent des têtes d'animaux, de véritables œuvres d'art sculptées par les artisans de la région. Seuls ou en bande, armés de clochettes, ils s'amusent à effrayer les passants.

Et puis, le jour même du carnaval, c'est au tour des « empaillés » de prendre le village d'assaut. Vêtus de sacs de jute remplis de paille, ils portent un masque et un balai de riz.
Le mardi gras, la population brûle la « poutratse » ou le bonhomme-hiver. C'est la fin du royaume des esprits et le début du printemps.

Lieu: Evolène
Dates: 6. Janvier